symptômes gynécologiques

Trois symptômes gynécologiques à surveiller

Il ne faut pas perdre de vue que les symptômes et leur intensité varient d’une femme à une autre.Chez certaines les manifestations des symptômes seront plus prononcées alors que chez d’autres elles passeront presque inaperçues. Les symptômes d’ordre gynécologique n’échappent pas à cette règle.

La sécheresse vaginale
La muqueuse vaginale n’est plus ou peu lubrifiée. La sécheresse vaginale peut causer des démangeaisons au niveau du vagin et une irritation de la muqueuse.
La muqueuse vaginale étant fragilisée les rapports sexuels deviennent douloureux autant de facteurs qui peuvent vous dissuader d’avoir des relations sexuelles. Nous parlons dans un autre article de comment remédier à ce problème couramment appelé dyspareunie.
La sécheresse vaginale n’est cependant pas spécifique à la ménopause. Elle peut avoir lieu chez des femmes qui fument, après un accouchement, ou suite à des troubles du système immunitaire·

Atrophie des organes génitaux
Glandes vulvo vaginales, utérus, col de l’utérus, vulve, orifice vulvaire… L’atrophie du vagin tend à favoriser la dyspareunie. Elle peut aussi être la source de vaginite. Il est fortement recommandé de consulter un gynécologue afin de vous assurer de l’absence d’infections.
On peut aussi assister à une atrophie de la vulve, de l’utérus et plus tard à une descente des organes génitaux, appelée prolapsus génital.
Il faut savoir que l’atrophie des organes génitaux survient plus tard. généralement au stade appelé post ménopause. Ce qui veut dire à un âge très avancé. Mais ce qu’il faut aussi savoir c’est que ce tableau noir, n’est pas une fatalité. Il est possible d’ éviter tous ces problèmes en s’y prenant à l’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier