Le syndrome de Stein-Leventhal

Des hormones mâles sont aussi produite mais en très petite quantité quand tout fonctionne à merveille. Cependant pour une raison inconnue, probablement génétique (Des études récentes réalisées en laboratoire, en Australie, tendent à confirmer cette origine génétique. Il semblerait que la maladie soit transmise à l’enfant dans le ventre de la mère),

les hormones mâles sont produites en grande quantité, les ovules matures ne sont pas libérés , mais meurent et sont réabsorbés par l’ovaire. Les femmes atteintes de SOPK peuvent developer des caractéristiques sexuelles masculines.

On n’ignore pourquoi certaines femmes développent le SOPK, une femme sur dix, mais on sait qu’une alimentation équilibrée et la pratique régulière d’une activité sportive, peuvent empêcher l’apparition du SPOK, même chez des femmes qui ont une prédisposition.

Ces deux facteurs aident l’organisme à maintenir un équilibre hormonal, et permettent d’éviter l’obésité qui est aussi un facteur de risque de SOPK.

Quel rapport avec la ménopause?
Si vous souffrez déjà de SOPK, en période de ménopause, le risque de cancer de l’endomètre est élevé. Vous avez aussi une grande probabilté de développer du diabète de type 2.

En effet bien que le SOPK touche les femmes en âge de procréer, il affecte cependant la qualité de la vie ainsi que la santé de ces femmes tout le long de leur vie.

D’un problème de reproduction, le syndrome des ovaires polykystiques évolue à un problème métabolique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier