Insomnie

Une majeure partie de femmes en période de ménopause, soit généralement vers la quarantaine connaissent systématiquement des troubles du sommeil. Face à se problème on est facilement tenté par les somnifères.

Si vous avez du mal à trouver le sommeil , plutôt que de céder à cette tentation , qui comme on le sait ne règle pas le problème de fond, prenez votre problème en main et essayez des solutions alternatives.

Il existe une mine d’informations dans les livres, sur Internet, cherchez à comprendre les causes de vos troubles du sommeil, les symptômes ainsi que les différentes solutions qui sont à votre disposition.

C’est le meilleur moyen de résoudre définitivement ce problème et éviter ainsi de tomber dans un état chronique. Vous apprendrez l’essentiel en lisant cet article.

Quand parle-t-on de troubles du sommeil?
Les troubles du sommeil ne sont pas spécifiques à la ménopause. Vous en avez probablement eu à un moment de votre vie, avant la quarantaine , ou vous connaissez des personnes qui ont eu des troubles du sommeil, ou tout au moins vous en avez déjà entendu parler.

Bref c’est un problème très courant dans notre société soumise à un stress intense tous les jours.
On parle généralement de troubles du sommeil quand les habitudes normale du sommeil d’une personne sont affectés.

Par exemple si vous aviez l’habitude de dormir six heures d’affilé et que depuis quelques temps vous vous n’arrivez plus à faire vos six heures de sommeil convenablement, on peut dire que votre sommeil est troublé. Suivant la gravité des troubles, il peut y avoir des conséquences sur le plan physique et psychologique.

Parfois les troubles du sommeil peuvent évoluer vers une insomnie, une apnée du sommeil ou des ronflements pendant le sommeil. Mais avant que les choses ne deviennent compliquer ces quelques conseils, peuvent vous aider à régler votre problème.

Mais avant de voir comment vous pouvez faire pour empêcher vos troubles mineurs d’évoluer vers une maladie chronique, voyons d’abord les troubles du sommeil spécifiques à la ménopause puisque c’est le sujet qui nous intéresse ici…  Suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *