Une histoire d’hormones

Il faut savoir que la ménopause est une étape normale de la vie d’une femme, comme l’a été votre puberté. Avant d’être en ménopause la femme passe par une période de transition qui peut durer plusieurs années. Pendant cette période, vous pouvez avoir des symptômes tels que des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes. 

Certaines femmes vivent ces symptômes sans aucune difficulté, d’autres les vivent difficilement. La médecine a inventé des hormones synthétiques qui aident à soulager ces symptômes et à prévenir des maladies qui pourraient survenir.

Cependant ces hormones ont des effets secondaires et des risques. Demandez conseil à votre médecin.

La ménopause marque une transition comme l’a été la puberté.
Cette transition est cependant plus douloureuse chez la plupart des femmes en raison probablement du symbolique qui lui est associée.

Si on associe facilement la puberté à une transition heureuse, transition vers la vie, vers la procréation, on a tendance à associer à tord, la ménopause à une transition vers la fin de la vie, vers la fin de la possibilité de procréer.

Ce qui peut être très difficile à vivre psychologiquement. Cependant vous pouvez aussi vous présenter la ménopause comme la transition vers une nouvelle vie et profitez des avantages qu’elle peut vous procurer.

Qu’est ce qu’une hormone ?
On peut dire que c’est un composé chimique produit par un organe et qui contrôle différentes fonctions de l’organisme.

Quand une femme entre dans la transition vers la ménopause, le niveau des hormones œstrogènes  et progestérones varie constamment du fait que les ovaires fonctionnent moins bien.

Le deficit hormonal et ses conséquences

Réveils nocturnes, insomnies, fatigue, bouffées de chaleur, troubles de l’humeur, troubles menstruels,…les hormones et essentiellement les hormones œstrogènes et progestérones sont impliquées dans la plupart des troubles de la ménopause.

D’autres hormones sont impliquées mais de façon peu significative. On peut citer la testostérone, que bien qu’elle soit une hormone plutôt masculine est produite aussi par les femmes, et les hormones thyroïdiennes.

Trois plantes anti- symptômes
Gattilier (Vitex agnus-castus)
Hélonias (Chamaelirin luteum)
Actée à grappes (Cimicifuga racemosa)
Ces trois plantes peuvent vous aider à réguler les symptômes. Demandez l’avis de votre médecin.

1 thought on “Une histoire d’hormones”

  1. je ne dois pas encore m’inquiéter de la ménaupause à mon âge mais je m’informe pour connaître les choses à éviter ou au contraire, à faire pour m’y préparer. vous parlez d’une chute du taux d’oestrogène qui pourrait expliquer l’irrégularité des menstruations, cela s’applique-t-il également à 24 ans? Merci

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *