Comment reconnaître ses organes intimes

Une autre conséquence de la ménopause, est l’arrêt de la reproduction. Comment se fait la reproduction ? Quels sont les organes concernés ? Comment éviter ou traiter l’atrophie des organes génitaux?

Pour répondre à toutes ces questions un petit rappel sur l’anatomie  de l’appareil reproducteur paraît indispensable.

En premier lieu la trompe de Fallope.
Lieu de la fécondation, la trompe de Fallope, encore appelée trompe utérine est un conduit qui mesure environ 10cm de longueur, qui se termine par un pavillon nommé «pavillon de la trompe »

La femme a deux trompes de Fallope, chacune reliant un ovaire à l’utérus. Le pavillon de la trompe recouvre partiellement l’ovaire.

Écologique, flexible, confortable, vous pouvez la porter dans n’importe quelle circonstance et même en faisant du sport. Vous économisez du temps, des produits jetables, vous contribuer à réduire l’empreinte sur l’environnement.

La vessie joue un rôle de réservoir. C’est là où sont stockées les urines provenant des reins, avant leur évacuation.

La symphyse pubienne, est l’articulation qui unit les deux os du pubis. Le Pubis est l’os qui constitue la partie avant de l’os iliaque.
Pubis désigne également la région inférieure du bas-ventre couvert de poils.

Le point G, entre mythe est réalité, le point G est et a toujours été l’objet de tous les fantasmes sur la sexualité féminine. Existe-t-il, ou existe pas là n’est pas la question sur le sujet qui nous intéresse, à savoir la ménopause.

Ce qui est important c’est de connaître son corps, et les zones qui peuvent contribuer à lutter contre la sécheresse vaginale. Nous dirons explorez votre corps, dans touts ses méandres et faites vos propres conclusions.

Le but étant d’entretenir l’excitation de ses organes intimes, ce qui va stimuler la lubrification du vagin et son hydratation naturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.