Comment faire face à la chute des cheveux

L’alopécie androgénétique , ou plus simplement, «calvitie masculine», affecte 30 à 40% des hommes et des femmes. Elle n’est donc pas spécifique à la ménopause, mais chez la femmes les hormones sexuelles, jouent un rôle dans la calvitie.

Lorsque les niveaux d’œstrogène fluctuent, par exemple après un accouchement, la prise de la pilule contraceptive, on peut observer chez certaines femme une perte rapide des cheveux, mais le plus souvent cette perte est temporaire.

Certaines maladies, traitements médicaux peuvent aussi être à l’origine d’ une chute des cheveux temporaire.

De nombreuses femmes connaissent des troubles très désagréables pendant la ménopause. Sautes d’humeur, insomnie, sueurs nocturnes,…. La perte des cheveux bien qu’elle ne soit pas spécifique à la ménopause, est un autre phénomène fréquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.