Causes incontinence

A la ménopause le manque d’hormones est la principale cause d’incontinence, même si d’autres causes sont possibles. 

Votre incontinence peut par exemple être la conséquence d’une rééducation du périnée qui n’a pas été ou mal, effectuée après une grossesse.
Les muscles du périnée s’affaiblissent alors plusieurs années après l’accouchement ou la grossesse. 

Elle peut être aussi psychologique, ou consécutive à une maladie chronique. Elle peut  être également la conséquence d’une descente de la vessie. 

Nous allons ici nous intéresser à l’incontinence due par le manque d’hormones qui est la plus fréquente en période de ménopause.

Comme nous l’avons déjà souligné, la ménopause est due à l’arrêt de la sécrétion hormonale. Il s’en suit de ce manque d’hormones, une atrophie musculaire des organes génitaux.

Plusieurs organes subissent des modifications physiques. L’orifice de l’urètre, appelé aussi méat urétral, change de position, les tissus urinaires deviennent fibreux, le tissu de soutien du Plancher s’use et la vessie devient plus sensible.

En plus de ces modifications organiques, le manque d’hormones peut aussi entraîner une prolifération bactérienne qui qui sera responsable d’infections urinaires, qui vont à leur tour augmenter le risque d’incontinence, voir en compliquer le traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.