En cours de ménopause, vous devez changer votre style de vie pour vous adapter à votre nouvelle vie qui doit tenir compte de vos possibilités liées à la menopause. Nous parlions de l’habitude n°1 dans cet article.

Habitude n°2: Créer une vie saine
En plus de l’activité physique vous devriez faire quelques changements dans votre alimentation.

Si vous fumez, il serait temps d’arrêter afin d’éviter les bouffées de chaleur, et un ralentissement de l’absorption des nutriments. De même la caféine n’est pas conseillée. En plus d’augmenter les bouffées de chaleur, elle peut favoriser les maux de tête.

Habitude n°3: Prenez des suppléments alimentaires
En cours et après la ménopause, vous devriez prendre des suppléments alimentaires. Voici une liste non exhaustive de quelques suppléments alimentaires, à prendre bien évidemment avec une alimentation équilibrée.

Des phytoœstrogènes pour atténuer les symptômes de la ménopause, de l’huile d’onagre, utile pour calmer les ballonnements, l’irritabilité des seins, des acides gras omega-3 que vous pouvez trouver en abondance dans les poissons gras. Les acides gras omega-3 contribuent beaucoup à protéger le coeur. Il existe également des compléments alimentaires d’oméga-3.

Vous devriez aussi prendre du calcium pour fortifier vos os, et de la vitamine E qui est un nutriment essentiel, contre la sécheresse vaginale et les sueurs nocturnes.

Pour compléter cette série de supplément alimentaire, vous pouvez ajouter de la vitamine D. La vitamine D facilite l’absorption du calcium et est nécessaire à la formation osseuse. Cependant le corps peut synthétiser de la vitamine D, au contact du rayonnement solaire.

Habitude n°4: Maintenez une activité sexuelle
Les fluctuations hormonales, les troubles menstruels peuvent engendrer une perte de la libido chez de nombreuses femmes, en cours de ménopause (environ 45-50 ans) et après la ménopause (en moyenne à l’âge de 51 ans).

A cette période de la vie d’une femme, les niveaux d’œstrogènes sont au plus bas, et la sécheresse vaginale en stade avancé. Tout cela contribue à votre manque de désir sexuel, et à vous dissuader d’avoir des relations sexuelles. Or paradoxalement c’est à cette période de la vie que votre organisme a encore plus besoin d’activité sexuelle.

By Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.